Bienvenue sur le site de Didier Porte !

didierporte-biographie
didierporte-actualite
didierporte-spectacles
didierporte-pro

 

Nouveau spectacle

Didier Porte. JUSQU’AU BOUT!

Conscient du caractère un chouïa anxiogène des perspectives – une Présidence Le Pen avec Balkany aux Finances et Cyril Hanouna à la Culture, dans le meilleur des cas, et la charia, version « french touch », dans le pire – Didier Porte est déterminé à jeter ses dernières forces dans la bataille (navale ?) pour un rire engagé, libertaire et jovial.
Tel Leonardo di Caprio (qui lui ressemble de manière frappante, voir l’affiche) dans un film célèbre, Didier restera sur le pont jusqu’au bout, décidé à tout donner dans ce nouveau spectacle en forme d’apothéose et que nous pourrions résumer en une phrase : Eh ho, moussaillons, en marche ! Fendons nous la pipe, avant de la casser !

Création lumière et régie : Elsa Fournet
Affiche : Mathieu Colloghan

 

Festival d’Avignon

du 7 au 30 juillet 2016 à 18h30, au Théâtre des Corps Saints – 76 place des Corps Saints Avignon (84000) – programme du Off – réservation : 04 90 16 07 50

 

******************

Atlas de la France qui gagne

atlasdelafrancequigagne250Didier Porte, Atlas de la France qui gagne, à découvrir aux éditions Autrement

« La France a trop longtemps eu peur. Peur de revendiquer haut et fort son ambition légitime d’être unanimement reconnue comme le plus merveilleux pays du monde, par sa géographie si harmonieuse, son histoire si exemplaire et surtout sa population si formidablement créative et sympathique !

Que voulez-vous, c’est comme ça : le Français, volontiers modeste, chaleureux et compatissant, s’interdit coupablement de faire valoir ses qualités supérieures dans à peu près tous les domaines, afin de ne pas risquer d’humilier ses voisins ou concurrents moins généreusement lotis par une nature décidément bien inégalitaire dans la distribution de ses dons. On ne se refait pas ! Et ma foi, tant mieux, n’est-ce pas ? Ça serait dommage !

Fort de ce constat affligé, cet opuscule si manifestement pétillant de malice a pour vocation de clouer le bec une bonne fois pour toutes à ceux de nos compatriotes qui se complaisent dans l’autodénigrement. Il ridiculise définitivement la basse propagande anti-française distillée sournoisement par des officines au service du cosmopolitisme apatride, selon laquelle nous ne serions qu’une nation de feignasses hautement bordéliques et de jobards va-de-la-gueule, affligés de boîtes crâniennes dont la circonférence devrait leur permettre de figurer en bonne place au palmarès du concours annuel du marché de Cavaillon. La preuve du contraire dans les 120 pages de l’Atlas de la France qui gagne ! ». D.P.